Mutuelle santé pour TPE : ce que propose la Macif.
Accueil > Mutuelle Santé > Mutuelle santé pour TPE : ce que propose la Macif.
jeudi, 7 janvier 2010

Mutuelle santé : la proposition de la Macif pour les TPE.

En septembre 2009, le nombre de création d'entreprises a atteint un record : +101% par rapport à septembre 2008. Sur les trois premiers trimestres 2009, 425 769 entreprises ont été enregistrées dont 230 649 d'auto-entrepreneurs. Comparés aux 3 premiers trimestres de l'année 2008, la progression est de 65%. La crise financière a sans doute poussé de nombreux ex-salariés d'entreprises plus importantes à créer eux-mêmes leur propre outil de travail. La Macif propose une couverture santé pour ces nouveaux petits entrepreneurs (et pour ceux déjà en place) et leurs salariés : un contrat santé avec plus de souplesse pour ces petites entreprises qui souhaitent apporter à leurs employés une couverture suffisante tout en maîtrisant les coûts.

En France sont considérées comme des TPE (très petites entreprises) les sociétés de 1 à 10 salariés, les PME (petites et moyennes entreprises) ont un nombre d'employés compris entre 10 et 250. La conjoncture économique difficile oblige les chefs d'entreprises à mieux maîtriser leurs coûts, et ceux engendrés par l'assurance sont regardés de plus prêt.

La Macif s'intéresse aux TPE et leur propose une nouvelle assurance collective , "pleine santé TPE", plus souple qui s'adapte au budget de chaque société. 6 formules sont possibles de la couverture minimum pour budget santé réduit à la formule "excellence" pour les sociétés plus à l'aise. Selon la situation financière de sa société, un dirigeant peut fixer le montant de sa participation dans le montant de la prime payée par les salariés. L'intérêt de "pleine santé TPE" réside également dans la déductibilité des cotisations de l'impôt sur les sociétés et l'exonération des charges sociales  : une possibilité de réduire les coûts pour les petites structures tout en apportant une couverture médicale garantie. La cotisation est unique pour tous les salariés ou individualisée, ce qui permet éventuellement la prise en charge des ayant-droits (conjoints et enfants). Même s'il est non salarié, le dirigeant peut lui aussi bénéficier du même contrat que ses salariés.

Pour les salariés, ce type de contrat présente le grand avantage d'être moins cher qu'une mutuelle individuelle. Ils peuvent de surcroît déduire leurs cotisations des revenus imposables. Il convient cependant de vérifier les garanties que propose la couverture collective et s'assurer qu'elle est adaptée à son propre cas. Cette formule garantie le maintien de la couverture après le départ de l'entreprise et en cas de décès du salarié, les ayant-droits sont pris en charge gratuitement pendant un an.


Article précédent: Assurance scooter : les assureurs s'adaptent.
Article suivant: Grippe A : les médecins pourront vacciner dans leurs cabinets.