Tempête Xinthia : l'aide des banques et des assurances.

Alors que le gouvernement a décrété hier mardi l'arrêté de catastrophe naturelle après le passage de la tempête Xinthia dans l'Ouest du pays, les banques et les assurances mobilisent leurs réseaux pour aider les sinistrés. Plusieurs grandes enseignes bancaires font des offres de prêt pour répondre aux besoins immédiats, tandis que les assurances mettent en place un plan d'urgence pour indemniser les victimes au plus vite. Dans un même temps, le gouvernement allonge le délai de déclaration de sinistre à 30 jours au lieu de 10 habituellement.

Depuis hier mardi, les victimes de la tempête ont donc jusqu'au 31 mars pour effectuer leur déclaration de sinistres auprès de leur assureur. La procédure d'indemnisation est déclenchée depuis hier, suite à la publication de l'arrêté de catastrophe naturelle pour 4 départements, la Charente- Maritime, la Vendée, la Vienne et les Deux-Sèvres. Tout sinistré peut ainsi déclarer à son assureur tout dommage relevant du régime des catastrophes naturelles (dégâts dus aux inondations, coulées de boue, action des vagues) en se rendant directement au cabinet, en envoyant une lettre recommandée ou par téléphone. Pour tous les autres types de dégâts couverts par l'assurance multirisques habitation et l'assurance auto, le délai légal est de 5 jours pour déclarer un sinistre. GCE, compagnie d'assurance de la Caisse d'Epargne, offre un relogement pour ses clients d'assurance multirisques habitation.

De leur côté, certaines banques ont annoncé des mesures de soutien exceptionnelles aux victimes, qu'elles soient des particuliers ou des professionnels. Jusqu'au 4 avril la BNP-Paribas propose un prêt de 5 000€ maximum au taux fixe de 2% (hors assurance) sur une durée de 4 à 36 mois. La banque permet à ses emprunteurs de reporter de plusieurs mensualités le remboursement de leur prêt immobilier. Par le biais de sa compagnie d'assurance Pacifica, le Crédit Agricole exonère de toute franchise ses assurés, de même que la banque et le réseau LCL s'engagent à recevoir rapidement les victimes pour répondre aux besoins urgents de trésorerie. Les antennes régionales sont elles aussi au coeur du dispositif d'aide immédiate, comme la Caisse d'Epargne Bretagne-Pays de Loire qui met à disposition un prêt de 10 000€ à taux zéro pour ses clients touchés par la tempête, ou celle d'Aquitaine-Poitou-Charente qui propose un prêt maximum de 15 000€ au taux de 1,25% sur un an.

Les PME ne sont pas oubliées avec une enveloppe spéciale de 5 millions d'euros dégagée par la Caisse d'Epargne pour palier aux besoins de trésorerie. Les professionnels de la mer, durement atteints eux aussi par le tempête, pourront profiter d'un crédit maximal de 40 000€ mis en place par le Crédit Maritime Atlantique (groupe BPCE).

Partager cet article :