Assurance vie : la BCE et les rendements de l'assurance vie.

Ce repli a une incidence directe sur les emprunts d'Etat, le remboursement de la dette publique est ainsi rendu moins cher. Les contrats d'assurance vie étant en grande partie constitués d'obligations d'Etat, le rendement de ce produit financier est inévitablement rogné. En France, l'écart entre le taux garanti aux assurés et le taux effectif versé est suffisamment large pour laisser une marge de manoeuvre aux banques (1% en moyenne). Soit elles réduisent leurs marges, soit elles revoient à la baisse les taux de rendement de l'assurance vie. Le contexte actuel laisse à penser qu'elles choisiront plutôt la seconde option.

Partager cet article :