Quelle indemnisation en cas de dégâts liés à l'orage ?

Les orages sont fréquents en été. Souvent violents, ils peuvent être dévastateurs comme l'ont constaté les habitants de Paris et de la région nantaise tout dernièrement. Quels dommages dus aux orages sont pris en charge par votre assurance habitation ?

Garantie orage, option spécifique et optionnelle de votre MRH

La garantie orage ne fait pas partie de la couverture de base de votre MRH. Vous devez l'avoir souscrite en option pour en bénéficier. Les assurances habitation indemnisent généralement les biens détruits par l'impact direct de la foudre. Les dommages électriques, c'est-à-dire causés par un impact indirect, sont couverts par une garantie optionnelle. Cette garantie est relativement exhaustive, car elle prévoit l'indemnisation de tous les appareils électro-ménagers mais aussi celle des éléments high-tech (ordinateur, tablette, smartphone) qui étaient reliés au secteur. Certains contrats étendent la protection aux matériels électriques (prises, interrupteurs, commutateurs,...).

Si un dommage électrique provoque un incendie, cela relève de la garantie incendie : seuls les dégâts causés par l'incendie sont pris en compte, l'appareil sera indemnisé sous réserve que la garantie "dommages électriques" ait été souscrite.

Un orage est parfois accompagné de vents violents ou de grêle. Demandez à votre assureur si les dommages peuvent être pris en compte par la garantie tempête et grêle de votre MRH.

Comment déclarer un sinistre dû à l'orage ?

Peu importe l'étendue de la couverture MRH, faites votre déclaration dans les 5 jours ouvrés qui suivent l'épisode orageux. Vous devez respecter ce délai, valable pour toute déclaration de sinistre, pour envisager une indemnisation par l'assureur. Les procédures de déclaration sont différentes si l'état de catastrophe naturelle a été décrété. Dans ce cas le délai est porté à 10 jours.

Prenez des photos des biens endommagés, et joignez-y les factures ou tout document attestant de leur valeur. Vous serez indemnisé en fonction des garanties du contrat.

Sauf dégâts nécessitant une réparation immédiate (fuite d'eau, inondation,...), attendez la visite de l'expert mandaté par votre assureur si les dommages sont importants. Seule la constatation par l'expert pourra ouvrir droit à une éventuelle indemnisation.



Sébastien Porret

Par , le lundi 17 juillet 2017

Partager cet article :