Avez-vous pensé à l'ACS pour souscrire votre complémentaire santé senior ?

Avez-vous pensé à l'ACS pour souscrire votre complémentaire santé senior ?

La mutuelle santé pèse lourd sur le budget des retraités. Un senior de 60 ans et plus paie autour de 1 000€ par an un contrat qui lui permet d'être couvert efficacement. Il est possible, sous certaines conditions, d'en alléger le coût grâce à l'ACS, l'aide pour la complémentaire santé.

Êtes-vous éligible à l'ACS ?

L'ACS est un dispositif d'aide financière à l'accession d'une complémentaire santé, ouverte à tous, sous conditions de ressources. Les plafonds en vigueur au 1er avril 2018 sont les suivants :

  • 11 984€ par an (998,66€ par mois) pour une personne seule
  • 17 840€ par an (1 486,67€ par mois) pour un couple.

Le montant de l'aide dépend de l'âge de l'assuré : une personne de 60 ans et plus bénéficie de 550€ par an pour acquérir une assurance santé, soit 1 100€ pour un couple, ce qui, a priori, divise par deux le coût d'une mutuelle pour 12 mois.

Le nombre de bénéficiaires de l'ACS s'élève aujourd'hui à près de 1,6 millions, soit une progression de 7,2% sur un an.

Si vous êtes éligible, vous pouvez télécharger le formulaire de demande sur le site info-acs.fr et envoyer ensuite votre dossier à votre CAM. Vous pouvez vous rendre directement auprès de la CAM pour bénéficier d'un accompagnement dans le montage du dossier.

Tous les avantages de l'ACS

La seconde condition pour bénéficier de l'ACS est de choisir votre mutuelle parmi la liste des 11 offres sélectionnées, toujours sur le site info-acs.fr. Le cahier des charges oblige les organismes complémentaires habilités à proposer les avantages suivants :

  • le tiers payant intégral chez le médecin ;
  • l'exonération de la participation forfaitaire de 1€ sur tout acte médical et des franchises médicales ;
  • la prise en charge illimitée du forfait journalier à l'hôpital et en psychiatrie
  • la prise en charge des dépassements d'honoraires dans le cadre du parcours de soins coordonné, quel que soit le médecin, même s'il exerce en secteur 2 (honoraires libres).

Il existe 3 types de contrats, A, B et C, la différence se jouant au niveau des frais dentaires, d'optique et des prothèses auditives :

  • dentaire : de 125% à 300% de prise en charge pour les prothèses et traitements d'orthodontie remboursables
  • optique : jusqu'à 350€ en plus de la prise en charge par la Sécu pour une monture avec 2 verres complexes
  • audioprothèse : jusqu'à 450€ ajoutés à la part de la Sécu.

Pour les prothèses dentaires et l'orthodontie, les praticiens doivent respecter un tarif maximum fixé par arrêté (voir tarifs dans ce tableau http://www.cmu.fr/fichier-utilisateur/fichiers/Montants_prise_en_charge_dentaire_ACS.pdf).

40% des bénéficiaires de l'ACS ont choisi un contrat C.






Hervé Labatut

Par , le vendredi 13 avril 2018

Partager cet article :