Mutuelles et soins dentaires - Devis et tarif

 

L'Assurance Maladie rembourse mal les soins dentaires. Leur coût excessif en exclut l'accès à un certain nombre de personnes qui hésitent à aller voir leur dentiste. Avoir une complémentaire santé est indispensable pour tous les postes médicaux, ça l'est d'autant plus quand les soins sont chers et qu'ils s'accompagnent d'appareillage : prothèse, orthodontie, couronne, la liste des actes dentaires est une torture pour le budget des ménages.

Dès qu'on sort des soins de base, simples et relativement bien remboursés par la Sécurité Sociale (caries, détartrage), les remboursements deviennent dérisoires. L'Assurance Maladie rembourse au taux de 70% sur la base du tarif conventionnel, a priori un taux identique aux autres types de soins, mais au regard des frais réels pratiqués par les professionnels, on peut s'attendre à de grosses dépenses à la charge du patient.

Quels sont les actes remboursés à 70% sur la base du tarif conventionnel ?

Quasiment tous les soins, de la consultation chez un dentiste conventionné, au traitement des caries, des racines et des extractions, à la dévitalisation, au détartrage et à la couronne, mais aussi de l'appareil dentaire au bridge. Les soins d'orthodontie sont remboursés à 70% uniquement pour les enfants avant leur seizième anniversaire (après entente préalable). Les soins d'esthétique (blanchiment des dents, pose de facettes) ne sont nullement remboursés par la Sécurité Sociale.

La coût réel d'une couronne est au minimum de 336€, une couronne en céramique peut aller jusqu'à 1 000€, or le tarif conventionnel pour ce type de soin est de 107,50€, soit un remboursement à 70% de 75,25€. On est loin du compte pour l'assuré ! Couronne, appareil dentaire, bridge ou encore inlay-core sont des prothèses dentaires à honoraires libres, les tarifs varient donc d'un praticien à l'autre, et peuvent aller du simple au triple, mais toujours bien loin du tarif conventionnel de la Sécurité Sociale.

Un praticien compétent évaluera le coût des soins dentaires nécessaires, le traitement le plus abordable et proposera un devis au patient avec éventuellement des facilités de paiement. Néanmoins le reste a charge pour le patient sera toujours important, surtout pour des soins récurrents d'orthodontie ou des prothèses. Avoir une bonne mutuelle devient un atout indispensable.

Comparer les offres est la consigne, le critère de choix étant la couverture des frais dentaires si l'assuré a des besoins importants dans ce domaine : le prix moyen de soins d'orthodontie pour un enfant est de l'ordre de 600€ par semestre, la Sécurité Sociale rembourse à 100% sur la base du tarif conventionnel de 193,50€ par semestre. Il vaut mieux privilégier une mutuelle avec une offre au forfait pour les soins dentaires plutôt qu'un taux de remboursement : le forfait alloué au dentaire est annuel et permet de visualiser sur le long terme le budget "soins dentaires" pour pouvoir demander plusieurs devis aux praticiens et envisager le traitement adapté au budget.



Par , le mercredi 15 juin 2011

Partager cet article :