Santé : La Poste lance un carnet de santé numérique gratuit

La Poste dévoile ce mardi 9 janvier une application de e-santé qui va permettre à chacun de stocker les données de ses objets connectés et de les partager éventuellement avec des professionnels de santé. L'ambition de l'entreprise publique est de devenir la première dans le domaine des services de proximité, notamment à destination des seniors.

"La Poste e-santé", le carnet de santé numérique de La Poste

Présent au CES de Las Vegas, le plus grand salon high-tech au monde, qui débute ce mardi, le groupe La Poste en profite pour mettre en avant son application gratuite de e-santé, disponible en téléchargement dans les "stores" Apple et Google à compter du 9 janvier. Il s'agit d'un carnet de santé numérique qui collecte et stocke les données de santé émises par les objets connectés de l'utilisateur (pèse-personne, tensiomètre, pompe à insuline, etc.), et/ou celles transmises par les professionnels de santé (médecin, hôpital,...). 

Cette application gratuite constitue un espace numérique, totalement sécurisé, où chacun peut centraliser des informations sur sa santé, et décider librement de les partager avec son médecin ou d'autres professionnels pour faciliter le suivi d'un traitement ou bénéficier de conseils de prévention. Le patient peut ainsi recevoir des alertes en cas de dépassement des seuils adaptés à sa pathologie. Il est prévu d'intégrer à l'avenir un calendrier vaccinal et une messagerie pour interagir avec les professionnels de santé.

La Poste mène actuellement des expérimentations avec divers hôpitaux pour améliorer le suivi post-opératoire des patients ou celui des personnes atteintes de pathologies chroniques. L'enjeu du dispositif est crucial : faciliter le partage d'informations vers les soignants, améliorer la coordination entre les intervenants pour fluidifier le parcours de soins, tout en sécurisant des données sensibles.

La Poste au service du bien vieillir

On est bien loin de la mission historique de La Poste, la distribution du courrier. Face aux changements sociétaux, La Poste se reconvertit en élargissant sa gamme de services et en se positionnant sur le marché des aides à la personne. En mai 2017, l'entreprise a mis en place une offre payante de visites à domicile par le facteur chez les personnes âgées. Le service "Veiller sur mes parents" s'accompagne d'une prestation de téléassistance et d'une plateforme de mise en relation avec des prestataires à domicile pour les petits dépannages (plomberie, chauffage, électricité, jardinage,...).

Avant cela, à l'automne 2016, La Poste avait lancé son application Digiposte+, un coffre-fort numérique qui joue le rôle d'un véritable assistant virtuel en centralisant tous les documents de l'utilisateur (factures, relevés bancaires, avis d'imposition, bulletins de paie, attestations,...) et en permettant de les partager en toute sécurité avec les tiers de confiance (famille, organismes certifiés ou non).



Gerard Mihranyan

Par , le mardi 9 janvier 2018

Partager cet article :